CR@CS n°11 - "Agir auprès des jeunes tiraillés", Histoires croisées, Numéro 103, Circulaire Info jeunesse

"Agir auprès des jeunes tiraillés culturellement"

En mai dernier, la Ministre de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse organisait un colloque intitulé "Agir auprès des jeunes tiraillés culturellement. Questions sur les pratiques quotidiennes des travailleurs de terrain". Cette journée avait permis de rassembler de nombreux travailleurs sociaux et avait donné lieu à des échanges très riches. Les actes de ce colloque sont aujourd’hui disponibles !

Comme annoncé lors de ce colloque, un appel à projets est aujourd’hui lancé ! Celui-ci permettra aux acteurs de terrain des secteurs de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse, confrontés aux enjeux de l’interculturalité, de pouvoir se lancer dans un travail de réflexion pratique, au travers de processus de formation individuelle et/ou collective et de développer des projets concrets autour de cette thématique.

"Histoires croisées" : un appel à projets pour renforcer l’image positive des jeunes

En 2010 et 2011, un appel à projets novateur avait été initié pour favoriser les collaborations entre organisations de jeunesse, centres de jeunes, mouvements de jeunesse et les services agréés de l’Aide à la Jeunesse. Ces actions sont essentielles pour travailler le lien social et répondre aux multiples attentes des jeunes, particulièrement pour favoriser une image plus positive de la jeunesse que celle trop souvent véhiculée dans les médias.

L’appel à projets "Histoires croisées" est reconduit en 2012. Il soutiendra des actions menées par les structures agréées en Aide à la Jeunesse et les associations agréées en Jeunesse, en partenariat avec d’autres associations qui ont pour projet le soutien aux jeunes et à leur émancipation citoyenne. Les projets devront aboutir à un processus de production collective par les jeunes avec, pour finalité, la volonté d’améliorer l’action auprès de ce public.

Le 103 : un numéro pas que pour les enfants !

Si l’actualité rappelle trop régulièrement que la maltraitance envers les enfants est une réalité à prévenir au maximum, les effets de "bientraitance" et de prévention de l’action socioculturelle de jeunesse en est une autre qui gagne à être soutenue au mieux.

Le numéro de téléphone "103", plus connu sous le nom d’"Ecoute enfants", offre une écoute 7 jours sur 7 à toute personne, enfant ou adulte, confrontée à une situation de mal-être ou de maltraitance envers les enfants. Aujourd’hui, les missions du "103" restent généralistes, mais il a été décidé depuis peu d’en faire un numéro de référence en matière de maltraitance envers les enfants.

Pour les cadres ou animateurs qui assument une mission d’éducation des plus jeunes, le 103 est donc une opportunité de bénéficier d’un soutien et d’une écoute spécialisée lorsque des situations difficiles se présentent. Récemment, deux emplois supplémentaires ont donc été financés pour améliorer la qualité de l’écoute et des formations spécifiques à la question de la maltraitance ont été organisées à l’attention de l’ensemble des écoutants du service 103. Un subside a également été accordé afin de promouvoir le 103 grâce à l’impression d’affiches et d’autocollants.

Un bon plan auquel faire appel en cas de besoin... et surtout à re-découvrir !

Si vous souhaitez vous procurer des affiches ou des autocollants, il suffit de composer le "103".

Rappel : Appel à projets Info jeunesse

Comme nous vous l’annoncions début juin, une nouvelle édition de l’appel à projets pour la production d’information à destination des jeunes est lancée. La circulaire contenant toutes les informations utiles est aujourd’hui disponible.

Pour rappel, cet appel à projets poursuit quatre objectifs :
- Le développement de la coopération avec d’autres réseaux et acteurs ;
- L’éducation aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (appropriation critique de l’information) ;
- L’innovation dans la production et la diffusion d’information ;
- L’accessibilité (pour tous) des sites web des centres d’information des jeunes.

Pour bénéficier d’une subvention, les promoteurs doivent introduire un dossier sous format électronique auprès du Service de la Jeunesse pour le 30 septembre 2012 au plus tard.

Pour en savoir plus sur les conditions d’éligibilité, n’hésitez pas à parcourir les documents utiles.

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.