CR@CS n°13 - EDITO : Amendes administratives // INFOS DOSSIERS : Résultats « Histoires croisées », « Interculturalité » et « Infras », BruXitizen

EDITO - Amendes administratives dès 14 ans : une solution qui n’apporte pas de réponse structurelle

Le 5 octobre dernier, le Conseil des Ministres du Gouvernement fédéral a approuvé un ensemble de points et de procédures portant sur une réforme des sanctions administratives communales. Parmi les points les plus problématiques figure l’abaissement de l’âge auxquels des mineurs peuvent faire l’objet de telles sanctions ainsi que l’augmentation desdites amendes.

Force est de constater que la jeunesse, trop régulièrement, fait l’objet de politiques qui mettent à mal la nécessité d’éducation et attaquent le pacte de citoyenneté qui doit prévaloir dans la relation que la société tisse avec sa jeunesse. La dernière décennie est émaillée de réponses politiques, froides, radicales et incohérentes, allant de la création de centres fermés fédéraux pour mineurs à la criminalisation de faits d’adolescence. Le projet actuellement sur la table du gouvernement fédéral, à certains égards, n’y fait pas exception.

Retrouvez ici la carte blanche de la Ministre E. Huytebroeck.

INFOS DOSSIERS

41 histoires croisées

Ce 30 octobre 2012, la Ministre transmettra ses décisions aux opérateurs retenus dans le cadre de l’appel à projets « Histoires croisées ». Celui-ci vise à renforcer les collaborations intersectorielles visant à améliorer l’image des jeunes et l’action avec et par les jeunes.

Les opérateurs des secteurs de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse ont introduit 56 propositions de projets innovants qui confirment la capacité de ces associations à développer des collaborations de qualité avec des partenaires diversifiés, dont notamment : des écoles, des centres culturels, des CPAS, des communes ou encore Fedasil.

Un budget de 202.500 euros sera donc consacré à soutenir 41 projets, potentiellement sur deux années, ceci permettant d’inscrire les projets dans la durée.

Après deux années de mise en œuvre, l’ensemble des projets soutenus aboutiront à une production visible et concrète auxquels les jeunes seront étroitement associés.

L’objectif premier de cet appel à projets, soutenir et développer le travail en réseau avec et par les jeunes, semble atteint !

Cliquez ici pour visualiser l’ensemble des projets soutenus, leur thématique et les partenariats mis en place.

« Interculturalité » : 17 projets retenus

Ce ne sont pas moins de 17 projets qui ont été retenus dans le cadre de la 1ère édition de l’appel à projets « Interculturalité », pour un budget total de près de 76.000 euros.

Les dossiers rentrés consistaient, pour la plupart, en des demandes de supervision d’équipe, parfois en partenariat avec d’autres travailleurs actifs sur un même quartier (AMO, maison de jeunes, maison de quartier, intervenants scolaires,…). Ces acteurs de terrain bénéficieront ainsi d’un regard extérieur durant plusieurs mois pour les accompagner dans leur travail auprès des jeunes « tiraillés » culturellement.

Pour rappel, cet appel à projets a pour objectif de permettre aux travailleurs des secteurs de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse, confrontés aux enjeux de l’interculturalité, de pouvoir se lancer dans un travail de réflexion pratique, au travers d’une supervision ou d’une formation individuelle et/ou collective, et de développer des projets concrets autour de cette thématique.

131 projets de mise en conformité ou sécurisation soutenues dans le cadre de l’appel à projet « Infras » en 2012

Près de 900.000 euros ont été octroyés aux Organisations de Jeunesse (en ce compris les groupes locaux des mouvements de jeunesse) et aux Centres de jeunes afin de permettre la mise en conformité de leurs infrastructures, pour une plus grande sécurité des activités qui y sont menées tout au long de l’année.

Ce soutien a été réparti selon les 4 priorités définies dans la circulaire :
- Priorité 1 : Garantir la sécurité physique des personnes
- Priorité 2 : Améliorer l’accueil des lieux (hygiène)
- Priorité 3 : Renforcer l’accessibilité des différentes infrastructures à tous les publics (entre autres aux personnes à mobilité réduite)
- Priorité 4 : Améliorer la sécurisation des biens.

Plus précisément, ce sont donc 64 groupes locaux des mouvements de jeunesse, 21 Organisations de jeunesse et 32 Centres de jeunes qui bénéficieront de ce soutien.

BruXitizen : c’est bientôt !

Du 21 au 24 novembre 2012, BruXitizen réunira environ 200 jeunes de 18 à 35 ans pour un festival citoyen à Bruxelles. Inscription et programme complet sur www.bruxitizen.be.

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.