CR@CS n°14 - EDITO : Bonne année 2013 ! // INFOS DOSSIERS : Budget jeunesse 2013, 5 nouvelles OJ, Réforme du CJCF, Circulaire Infra 2013, Contrat de gestion RTBF, Equivalence des brevets

EDITO : BONNE ANNEE 2013 !

Comme nombre d’organisations de jeunesse et de centres de jeunes, je partage la préoccupation de notre avenir et de celui de la planète. En tant que ministre de l’Environnement et ministre de la Jeunesse, je suis particulièrement sensible à cette double dimension. Il existe de nombreuses initiatives menées par des associations qui envisagent leur travail avec la jeunesse aujourd’hui dans cette perspective et je m’en réjouis.

Pour notre planète, et pour les générations futures, il est important que les jeunes s’engagent, que ce soit dans l’économie sociale, la consommation responsable, les économies d’énergie, ou encore le recyclage et la récupération… J’estime fondamental d’investir dans des méthodes de travail qui posent leur réflexion sur ces sujets et de les mettre en pratique, au quotidien et avec les jeunes, pour préserver cet environnement. Utilisons leurs ressources, leurs potentiels et leur créativité car nous savons que la jeunesse est une partie importante de la solution.

Je sais que la plupart d’entre vous en sont convaincus. Vous nous en faites la démonstration chaque jour, mais la tâche reste ardue. Travaillons à élargir le cercle de ceux qui agissent, essaimons nos idées !

Evelyne Huytebroeck, Ministre de la jeunesse

INFOS DOSSIERS

Le budget Jeunesse pour 2013

Le 21 décembre dernier, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé le budget 2013. Ce budget a été confectionné à l’occasion d’un exercice difficile marqué, une fois de plus, par l’absence de marges budgétaires et par la nécessité du retour à l’équilibre des finances publiques pour 2015. Pas moins de 160 millions d’euros d’économies étaient à réaliser.

Malgré l’absence de moyens nouveaux et les économies réalisées, le budget global du secteur jeunesse s’élève en 2013 à 33.081.000 euros. Ce montant offre toutes les garanties aux associations agréées de poursuivre, cette année, les programmes d’activités au même train de vie qu’en 2012. Mieux, dans le secteur des Organisations de jeunesse, du fait de la réaffectation d’une enveloppe de 1.050.000 euros, 5 nouvelles associations seront prochainement agréées (voir ci-dessous) et verront dès lors leurs activités soutenues de manière structurelle. Par ailleurs, 47 sauts de financement sont également octroyés et 6 nouveaux dispositifs particuliers sont subventionnés, en application des dispositions réglementaires.

Enfin, le Plan jeunesse est également crédité de moyens raisonnables et ce, en prévision de la concrétisation des propositions qui seront retenues par la Conférence interministérielle jeunesse.

Cinq nouveaux agréments en OJ

Comme annoncé ci-dessus, le budget Jeunesse de 2013 permet d’agréer 5 nouvelles Organisations de jeunesse ! Cet agrément, renouvelable tous les 4 ans, offre ainsi un soutien structurel à ces associations. Il s’agit de :
- Be Larp : Fédération belge du jeu de rôles grandeur nature.
- Sida SOS : Association de sensibilisation des jeunes au virus du sida et aux infections sexuellement transmissibles (I.S.T.) sur base du dialogue afin de changer les mentalités et d’améliorer les comportements sur le long terme.
- Philocité : Association d’émancipation citoyenne des jeunes générations par la philosophie.
- Loupiote : Association d’éducation des jeunes générations au et par le cinéma.
- Coordination CRH : Coordination de centres de rencontre et d’hébergement.

Par ailleurs, 5 autres associations se verront reconnues comme "groupement" (reconnaissance pour 2 ans) :
- CHEFF : Association de promotion de la collaboration entre les cercles étudiants homosexuels francophones.
- Service volontaire international (SVI) : Cette association agit principalement dans le domaine du volontariat international, mais également dans d’autres projets (inclusion et mixité sociale, tourisme solidaire, échanges interculturels,…).
- Education globale et développement : Cette asbl développe un projet d’éducation à la Paix à destination des enfants de 4 à 12 ans (projet « Classes de Paix »). Elle organise également des activités d’éducation au développement dans les écoles primaires et secondaires.
- Excepté jeunes : Actions de prévention, de solidarité, d’assistance, de sensibilisation, de formation et d’éducation pour un public composé essentiellement de jeunes.
- Promo Jeunes asbl : Service pour des jeunes désireux de développer des activités, de les conceptualiser et de les mettre en œuvre.

Bon travail à elles !

Sécuriser les infrastructures Jeunesse

L’appel à projets visant la sécurisation et la mise en conformité des bâtiments Jeunesse 2013 vient d’être lancé !

Celui-ci se structure toujours autour des mêmes priorités qu’en 2012 :
- 1. Garantir la sécurité physique des personnes ;
- 2. Améliorer l’accueil des lieux, en termes d’hygiène ;
- 3. Renforcer l’accessibilité à tous les publics, y compris aux personnes à mobilité réduite ;
- 4. Améliorer la sécurisation des biens, et en particulier des installations de sécurité-incendie.

Pour chaque projet retenu, la subvention de base s’élève à 5.000 euros maximum.

Les demandes devront être introduites avant le 14 juin 2013 pour les CJ/OJ et le 28 juin 2013 pour les Groupes locaux de mouvements de jeunesse, ceux-ci devant introduire préalablement leurs dossiers auprès de leur fédération.

Vous trouverez toutes les précisions utiles dans la circulaire rédigée à cet effet.

Le nouveau contrat de gestion de la RTBF s’ouvre davantage à la jeunesse

Le nouveau contrat de gestion 2013-2017 de la RTBF a été récemment adopté par le Gouvernement. Bien qu’il vise essentiellement à déterminer les objectifs de la radio et de la télévision publique francophone belge, il comprend également des avancées significatives pour promouvoir l’image positive de la jeunesse :

- Reconnaissance de l’Education Non-Formelle : Elle est citée nommément au même titre que l’éducation Informelle et Formelle. Le texte souligne également que, dorénavant, un programme présentant des manifestations de la vie associative sera diffusé à une heure de grande écoute au moins dix fois par an.
- Une jeunesse qui ne s’arrête pas à 12 ans : Le contrat de gestion identifie spécifiquement des missions de service public en matière de programmes pour la jeunesse. Désormais, les programmes pour enfants (3-12 ans) et les programmes pour adolescents (12-18 ans) seront clairement distingués.
- Associations de Jeunesse partenaires  : Le contrat de gestion consacre l’obligation pour la RTBF de diffuser des programmes qui valorisent la participation et l’expression des jeunes en favorisant les partenariats avec les opérateurs du secteur Jeunesse.
- Plus de concertation : Enfin, ce texte instaure officiellement une plateforme de concertation autour des différentes compétences travaillées en Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous y retrouverons donc le secteur de la jeunesse en bonne place. Cette plateforme se verra être un lieu d’échange d’informations, de réflexion, de concertation sur les politiques à mener.

Réformer le Conseil de la jeunesse

La réforme du décret instaurant le Conseil de la jeunesse est entrée dans une phase importante. Après de nombreuses consultations, un projet de texte a été présenté en première lecture au gouvernement le 21 décembre dernier. Une concertation est bien entendu engagée avec les acteurs concernés, du Conseil lui-même mais également des secteurs de Organisations de jeunesse et des Centres de jeunes.

La nécessité de la réforme est largement partagée et de nombreuses positions constructives émergent déjà des échanges sur les orientations proposées dans l’avant-projet. Parmi celles-ci, notons des missions qui se renforcent autour de la participation et de la remise d’avis, la réintégration de jeunes représentants les Organisations de jeunesse au sein du Conseil et la volonté importante d’ancrer davantage le Conseil de la jeunesse à partir de racines locales (mouvements de jeunesse, centres de jeunes) de ses membres.

Une deuxième lecture aura lieu dans les prochaines semaines, après réception de l’ensemble des avis des instances consultatives sollicitées. Le nouveau décret devra, en effet, être adopté au Parlement de manière à porter ses effets sur le renouvellement de l’assemblée du Conseil, annoncé fin 2013.

Des avancées en matière d’équivalence des brevets

La commission générale d’avis relative aux Centres de vacances a récemment adopté un texte cadre qui permettra une approche plus précise de toute demande d’équivalence aux titres d’animateur et/ou de coordinateur de centres de vacances qui lui sera dorénavant soumise.

Ce document a été réalisé avec l’ensemble des membres constituant cette commission, en ce compris des Organisations de jeunesse, et se veut accessible à tous (via le site internet du Service Jeunesse).

Les critères fixés dans le décret du 17 mai 1999 relatif aux centres de vacances sont désormais explicités selon deux grandes catégories :
- La théorie : le parcours scolaire et/ou la formation continuée.
- L’expérience acquise dans et en dehors d’un centre de vacances.

Cette avancée concertée entre les différents acteurs touchant à la formation offre ainsi un renforcement de la qualité du titre d’animateur ou de coordinateur de centres de vacances.

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.