CR@CS n°20 - Dans le rétro, Budget 2014, Matériel camps, CIM Jeunesse

Coup d’œil dans le rétro

La législature 2009-2014 a été frappée de plein fouet par la crise économique et financière qui, depuis 5 ans, érode les conditions de vie des citoyens, en particulier des jeunes. Dans ce contexte morose, la tendance au repli sur soi affaiblit le collectif et met en difficulté le vivre ensemble. Assurer, pour la jeunesse, des espaces d’expérimentation et de ren¬contre, des lieux de développement de la citoyenneté et d’émancipation est dès lors essentiel. C’est ce que les politiques de jeunesse du quinquennat qui se termine se sont employées à faire. Car c’est, plus que jamais, par et pour les jeunes que l’avenir trou¬vera ses solutions les plus créatives aux problèmes complexes d’aujourd’hui.

Les principaux axes de développement de la politique menée sous cette législature en matière de jeunesse figurent ici !

Un budget 2014 en soutien de l’action associative de jeunesse

Le secteur des Centres de jeunes a connu, depuis le début de législature, une augmentation significative de son budget. Pas moins de 25% d’augmentation, soit une croissance supérieure à celle du budget général de la Communauté française. Et pourtant, les moyens restent insuffisants pour couvrir l’ensemble des demandes d’agrément qui témoignent, si besoin en était, de la vitalité associative du secteur jeunesse.

Lire la suite…

Renforcement du pôle "matériel de camping" en prévision des camps

Comme annoncé lors de la dernière saison des camps d’été par le Ministre de l’Enfance et la Ministre de la Jeunesse, la convention visant à renforcer les moyens que le centre de prêt de matériel de Naninne, et en particulier ceux dédiés à la rénovation et la fabrication de nouvelles tentes, vient d’être signée.

D’ici juin 2015, ce sont 400.000 euros supplémentaires qui seront consacrés à l’amélioration de la situation des utilisateurs du centre de prêt de matériel de Naninne et, parmi eux, des centaines d’animateurs de mouvements de jeunesse et, plus largement, d’associations de jeunesse. Globalement, pas moins de 120 tentes "senior" et 155 tentes "junior" devraient compléter l’offre de tentes aujourd’hui disponible.

Dynamique interministérielle jeunesse - chantiers et jalons

La Conférence interministérielle jeunesse, convoquée pour ce vendredi 21 février 2014, est sur le point d’approuver le document-cadre définitif qui présente, en synthèse, les perspectives opérationnelles et stratégiques dégagées à l’occasion des travaux thématiques qui ont mobilisé administrations et acteurs de terrain, notamment du secteur jeunesse, depuis 2012. L’ensemble des propositions concertées qu’il comprend devront bien entendu faire l’objet d’une réappropriation complémentaire par les acteurs et secteurs concernés au cours des prochains mois, voire des prochaines années.

Par ailleurs, s’agissant de la mise en œuvre du Plan jeunesse, la CIM jeunesse a également mis la thématique de la participation des jeunes à l’ordre du jour. Trois perspectives de concrétisation devraient donc se dessiner dans les prochaines semaines. La première vise la sensibilisation des instances d’avis de la Wallonie, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Cocof, à une prise en considération optimale de la parole des jeunes dans leurs travaux. La seconde porte sur la participation inclusive et la nécessité, pour les secteurs culturels, éducatifs et de l’action sociale, de lever au maximum les freins qui pèsent sur la participation des jeunes qui connaissent des situations de vulnérabilité sociale. La troisième considère les dispositifs de mobilisation des jeunes aux politiques qui les concernent et vise à construire, avec les différents départements administratifs concernés, les critères qui permettent de garantir leur participation dans une dynamique "par et pour les jeunes".

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.