Echos’J n°39 - Merci !, Rapport AAJ, Protocole PMS-AJ, Rapport GT Loi 65, Arrêté Capacités réservées

Merci !

Au terme de ces cinq années comme Ministre de l’Aide à la jeunesse, je veux vous dire l’intérêt et le plaisir que j’ai eu à découvrir ce secteur et à m’y consacrer. J’y ai rencontré des professionnels engagés et déterminés, malgré les exigences difficiles de leur travail. Nous l’avons constaté au cours de cette législature, les conditions de vie des jeunes et de leur famille, tout comme la protection sociale des plus précarisés, se détériorent nettement. Les défis à relever sont donc immenses, en particulier pour l’aide à la jeunesse qui constitue un des réceptacles des victimes de cette dégradation.

Malgré le contexte social et budgétaire difficile, je voudrais souligner votre collaboration à tous et vous en remercier. En effet, il était important pour moi que les décisions politiques concernant l’aide à la jeunesse puissent être prises dans le cadre d’une concertation directe avec vous et vous avez répondu présent ! Que ce soit lors de table-rondes, de réunions, de groupes de travail, votre participation a été importante et nous a permis de prendre des mesures qui tiennent compte au mieux des attentes du terrain. Je tenais à le relever car il s’agit là d’une valeur centrale de mon travail politique.

Grâce à vous, les résultats sont là : nous avons réalisé un beau travail de réforme des arrêtés, avons pris des mesures novatrices (telles les SAMIO) et avons également modernisé le décret de l’aide à la jeunesse ! Je pense pouvoir dire que le dispositif global de l’aide à la jeunesse a été renforcé et réorganisé de façon cohérente. Malgré ces belles avancées, je suis bien consciente que les moyens manquent encore cruellement. C’est sans aucun doute l’énorme défi qui attend la prochaine majorité. Je plaiderai en tout cas auprès d’elle pour que cela constitue une priorité dans les mois qui viennent et j’y serai attentive.

Bonne continuation à vous tous !

Evelyne HUYTEBROECK

Un nouveau rapport pour l’Aide à la jeunesse !

A l’heure d’écrire ces quelques lignes, le rapport 2014 de l’Aide à la jeunesse est en cours de préparation. Il s’agit du rapport n°1 faisant suite au rapport "zéro" de l’an passé. Celui-ci avait déjà permis de tirer de nombreux enseignements pour la rédaction du présent rapport qui se veut plus clair et plus précis, même si la perfection n’est pas encore atteinte.

Le rapport s’articule autour d’une dizaine de thématiques. Plus de détails ici !

Notez déjà que l’ensemble des services de l’aide à la jeunesse recevront un exemplaire de ce rapport dans le courant du mois de juin 2014.

Un protocole entre les PMS et l’aide à la jeunesse !

Ce protocole a été signé par les ministres de l’Enseignement et de l’Aide à la jeunesse en mai 2014. Il fixe des modalités de collaboration entre plusieurs acteurs de terrain, tels que les travailleurs des SAJ, SPJ, AMO et des centres PMS.

La nécessité de ce protocole a été relevée par les secteurs eux-mêmes. En effet, afin d’éviter les doubles emplois, les superpositions d’interventions psycho-sociales, les problèmes de transmission d’informations et de respect du secret professionnel, les membres du Conseil Communautaire de l’Aide à la jeunesse et du Conseil Supérieur des Centres PMS ont travaillé pendant plusieurs mois afin d’analyser les collaborations possibles et proposer des modalités d’interventions concertées. Ce travail a abouti à des recommandations écrites dans les avis 33 du CSCPMS et 126 du CCAJ. Les conclusions de ces avis demandaient avec insistance que les Ministres appuient ces propositions et prennent une position politique, d’où la signature conjointe de ce protocole en mai dernier.

Le rapport du groupe d’experts "Loi de 65" est disponible !

Comme annoncé dans l’Echos’J n°36, voici le rapport des experts concernant le transfert de compétences pour les mineurs poursuivis du chef d’un fait qualifié infraction qui relevait jusqu’ici du pouvoir fédéral.

Pour rappel, de manière à anticiper au mieux ce transfert de compétences, la Ministre de l’Aide à la jeunesse avait décidé, fin 2012, de réunir des experts issus du secteur de l’Aide à la jeunesse, de la sphère judiciaire et de la recherche scientifique. Certains avaient cru voir dans le report de la diffusion du rapport, la volonté de lui conserver un caractère confidentiel. Rappelons qu’il n’en est rien. La commission des dépenses électorales ayant considéré que ce document ne pouvait être diffusé pendant la période précédant les élections, sa diffusion n’a été possible qu’après le 25 mai.

Pour lire le rapport, cliquez ici !

L’arrêté "Capacités réservées"

Rappelez-vous, en mai dernier, le gouvernement avait adopté en dernière lecture l’arrêté actant le démarrage de la réforme de la procédure d’admission dans les services agréés de l’Aide à la jeunesse (voir les Echos’J n°36 et Echos’J n°37).

En plus de créer les capacités réservées, l’arrêté redéfinit et resserre les missions de la CIOC sur 2 types de prises en charge : celui relatif à la prise en charge des mineurs ayant commis un fait qualifié infraction dans le cadre d’un placement en IPPJ ou d’un suivi intensif par une SAMIO et celui relatif à la prise en charge par les centres d’accueil d’urgence (C.A.U.).

L’arrêté confirme également le Comité de concertation entre les magistrats de la jeunesse, les Conseillers et Directeurs de l’aide à la jeunesse, l’administration de l’aide à la jeunesse et les services agréés.

Pour parcourir cet arrêté, cliquez ici !