Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
24 février 2014

Vivre en autonomie quand on est encore mineur : une solution qui peut s’avérer fructueuse

Le passage à l’âge adulte constitue pour tous les jeunes un passage délicat. Trouver un logement, apprendre à y vivre seul, suivre une formation, gérer ses dépenses... Pour les plus fragilisés, cette étape de la vie peut bien souvent être synonyme de cassure, d’exclusion ou de marginalisation. En effet, se prendre en charge avec 700 euros par mois, ce n’est pas évident. Il était donc nécessaire d’entourer au maximum les jeunes qui s’apprêtent à franchir ce cap.

Ce 24 février, lors d’une visite à l’AMO Saint-Gilloise le CEMO, la Ministre de l’Aide à la jeunesse a présenté les mesures qui ont été prises pour ces jeunes. Elles se déclinent en trois axes :

1) Offrir un accompagnement intensif, par des services de l’Aide à la jeunesse, à des jeunes qui quittent leur institution, une famille d’accueil ou le foyer familial. Cette aide porte à la fois sur la gestion de leur budget, leur scolarité, les économies d’énergie, l’alimentation,… bref, tous les aspects de leur vie quotidienne.

2) Leur proposer une aide financière complémentaire : l’une pour constituer leur garantie locative (un montant de maximum 1000 euros leur est prêté et doit être ensuite remboursé suivant les moyens du jeune), l’autre pour les aider à s’installer (une somme de 500 euros, non obligatoirement remboursable cette fois, est versée pour couvrir les frais de première installation).

3) Enfin, c’est l’articulation entre l’Aide à la jeunesse et les CPAS qui a été travaillée. Un protocole a été signé entre ces deux secteurs afin de lisser au maximum le passage du jeune de l’un à l’autre.

Toutes les infos dans le dossier de presse ci-dessous !

Documents à télécharger

Word Dossier de presse Mise en autonomie
Type : Word | Taille : 50.5 ko
© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao