Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
1er octobre 2012

Les 10 chiffres clés des seniors à Bruxelles

Le 1er octobre, journée mondiale de la personne âgée, est l’occasion pour Evelyne Huytebroeck, Ministre bruxelloise de l’Aide aux personnes, de rappeler que la problématique des seniors, à Bruxelles comme en Belgique, est une priorité qui doit être prise en compte dans toutes les politiques. Les 10 chiffres clés qui suivent en sont l’illustration.

183 000

C’est, selon certaine estimations, le nombre de Bruxellois qui auront plus de 65 ans en 2025. Près de 4,1 % de la population de Bruxelles aura même plus de 80 ans. Un véritable papy-boom.

• Evelyne Huytebroeck, Ministre bruxelloise de l’Aide aux personnes en est convaincue : il est nécessaire de développer un plan global et cohérent pour les défis du vieillissement à l’horizon 2025. Un « plan seniors » spécifique pour Bruxelles est en travaux.

7,9

C’est le pourcentage de la population bruxelloise de plus de 60 ans qui est actuellement en maison de repos alors que leur niveau de dépendance leur permettrait de rester à domicile.

• Pouvoir rester à domicile est une priorité, notamment via la création et le soutien financier aux différents types d’emploi permettant à la personne âgée de rester à son domicile, mais aussi via une politique de soutien aux aidants proches.

840

C’est le nombre d’appels que le Sepam (Service d’écoute pour personnes âgées maltraitées) a reçu en 2011. Soit une augmentation de 20% par rapport à 2010. 650 appels concernaient une situation de maltraitance.

• Pour minimiser les risques de maltraitance, une série de mesures doivent se mettre en place. Notamment prévoir des possibilités de répit pour les personnes âgées et leurs familles : par exemple via la possibilité donnée à une personne âgée d’aller quelques jours dans une maison de repos (court-séjour) pendant que la famille part se ressourcer.

5

C’est le nombre de résidences-services publiques à Bruxelles. Elles permettent que les personnes âgées puissent rester à domicile dans un logement adapté et un cadre qui permettent d’éviter la solitude et l’isolement.

• Le coût est souvent important. Il est donc nécessaire de développer ces alternatives au niveau des communes et des CPAS dans les prochaines années afin de rendre ce type de logements accessibles à toutes les personnes âgées.

3000

C’est, en euros, le montant par projet destiné à soutenir, en 2012, des initiatives dont l’objectif est d’agir concrètement sur la solidarité intergénérationnelle à Bruxelles.

• 31 groupes ont répondu à cet appel, né dans le cadre de l’année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle.

20

C’est, en pourcentage, le nombre de personnes étrangères qui ont plus de 70 ans à Bruxelles.

• En soutenant le projet Bilboa, un habitat solidaire pour les séniors qui habitent le quartier autour de la rue de Brabant, Evelyne Huytebroeck souhaite que d’autres projets de ce type (qui répondent à la spécificité des personnes âgées d’origine immigrée tout en prônant la mixité) puissent voir le jour sur Bruxelles.

25

C’est, en pourcentage, le nombre de personnes âgées bruxelloises qui ont droit à une intervention majorée et qui vivent donc dans des conditions financières difficiles.

• Si c’est au niveau fédéral que les leviers existent pour agir sur le niveau des petites pensions, il reste qu’une politique bruxelloise pour des logements et des maisons de repos accessibles financièrement est essentielle.

65

C’est, en Belgique, l’âge de la pension.

• Au niveau européen, il existe une volonté grandissante de faire travailler plus longtemps les personnes, au-delà de 65 ans. Nous devons être particulièrement attentifs aux orientations à prendre en ce domaine afin que le bien-être des personnes âgées soit pris en compte.

123

Dans le groupe des 65-69 ans, on observe un ratio de 123 femmes pour 100 hommes. Ce rapport monte à 171 femmes pour 100 hommes dans le groupe d’âge des 75 à 79 ans.

• Une problématique à laquelle il s’agit d’être particulièrement attentif quand on sait que la précarité des femmes est plus importante que les hommes chez les personnes âgées. Notamment en raison d’un plus grand taux de travail partiel et de pause-carrière.

85 000 C’est le nombre de personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer en Belgique.

• A Bruxelles, Evelyne Huytebroeck a mis sur pied une plate-forme pour les personnes âgées désorientées pour tenter de répondre spécifiquement à leurs besoins. Aussi, « J’ai la mémoire qui flanche », un salon pour les personnes âgées désorientées a été créé.

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao