Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
17 janvier 2013

Une subvention supplémentaire de 250.000 euros pour le dispositif hivernal à Bruxelles

Sur proposition des ministres Brigitte Grouwels et Evelyne Huytebroeck, toutes deux membres du Collège de la COCOM en charge de l’aide aux personnes, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé de débloquer un montant supplémentaire pour le dispositif hivernal à Bruxelles. Une enveloppe maximale de 250.000 euros vient s’ajouter au million d’euros qui était initialement prévu dans la convention qui lie la COCOM au Samu social. Cette somme supplémentaire est nécessaire afin d’assurer l’extension du dispositif hivernal à Bruxelles et l’ouverture de places supplémentaires en cas de besoin.

En raison du nombre croissant de personnes souhaitant être prises en charge dans le cadre du dispositif hivernal, 150 nouvelles places seront ouvertes. Celles-ci s’ajoutent aux 400 places prévues par la convention signée avec le Samu social. La COCOM prévoit donc 550 places (400 + 150) et le fédéral dispose de 350 places. Le dispositif global compte donc 900 places au total pour les sans-abris à Bruxelles.

La situation sur le terrain montre une augmentation de la très grande pauvreté en Région Bruxelloise et il est inquiétant de constater l’évolution du profil des personnes sans abris en Région Bruxelloise qui n’atteint plus seulement des hommes isolés sans abris mais de plus en plus des femmes, des jeunes et des familles S’il est urgent d’apporter des réponses en période de grand froid, il est indispensable de s’attaquer aux racines du mal : les problèmes de logement, de formation, d’emploi...Il est également important en collaboration avec les associations et les maisons d’accueil d’accompagner au maximum ces personnes dans des projets de réinsertion dans la société .

« Par de pareilles températures, il n’est pas question de laisser quiconque dormir dans la rue », ont déclaré Evelyne Huytebroeck et Brigitte Grouwels. « Ce financement supplémentaire permettra de garantir l’extension du dispositif hivernal. »

Pour rappel, en 2004-2005, le nombre de places disponibles pour le dispositif hivernal était de 45. Il a donc été quasiment multiplié par 10 en 8 ans. Le montant, qui pourrait cette année atteindre 1.250.000 euros est aussi à souligner. A titre de comparaison, il n’était que de 92.000 euros à l’hiver 2004-2005. Ce montant a donc été multiplié par plus de 10 en 8 ans.

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao