Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
28 mars 2013

Une meilleure représentativité pour le Conseil de la Jeunesse

Ce jeudi 28 mars, à l’initiative d’Evelyne Huytebroeck, ministre de la Jeunesse, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté, en seconde lecture, un avant-projet de décret qui entend modifier la composition et le fonctionnement du Conseil de la Jeunesse. Le Conseil de la jeunesse est l’organe chargé de relayer la parole des jeunes auprès de l’autorité publique et de l’opinion en Belgique francophone.

Après 4 ans d’application du décret du 14 novembre 2008 portant création du Conseil de la Jeunesse de la Communauté française (CJCF), il était apparu que la représentativité des jeunes de l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles n’était pas garantie et que le fonctionnement du CJCF devait être amélioré et sa composition revue.

Cette réforme est le fruit d’un diagnostic partagé qui a émergé au fil des consultations intervenues avec les membres actuels du Conseil de la jeunesse mais également avec les acteurs du secteur jeunesse. Le projet de réforme envisagé conforte néanmoins certains des grands principes acquis par la réforme de 2008.

Parmi les évolutions significatives, on notera l’ouverture du Conseil au secteur associatif jeunesse dont l’expertise en matière de citoyenneté et de participation n’est plus à démontrer : sur les 65 membres du Conseil de la jeunesse, 29 sont désormais désignés par les organisations jeunesse et les centres de jeunes. Le Conseil de la jeunesse, dans sa nouvelle mouture, sera également plus proche du milieu de vie des jeunes, puisque plus d’un jeune élu au Conseil sur trois (24 membres sur 65) verra sa candidature portée par une structure de participation locale (Service AMO, mouvement de jeunesse, maison de jeunes, Conseil local de la jeunesse). Enfin, 12 jeunes pourront être élus sur base d’une candidature indépendante.

Enfin, le Conseil de la jeunesse voit, avec cette réforme, s’éloigner un risque d’exclusion du Forum européen de la Jeunesse, qui est l’interlocuteur jeune de la Commission et des instances européennes.

Selon le calendrier de réforme envisagé actuellement, l’élection des nouveaux membres du Conseil de la jeunesse devra intervenir à l’automne 2013, pour une installation du Conseil « nouvelle formule » au 1er janvier 2014. Les arrêtés d’application, en cours de rédaction, devront notamment veiller à la mobilisation du plus grand nombre de jeunes de 16 à 30 ans dans la composition du futur Conseil.

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao