Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
27 juin 2013

Crise : la COCOF dégage 200.000 euros pour soutenir les Entreprises de travail adapté

Sur proposition d’Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise chargée de la Politique d’Aide aux Personnes handicapées (COCOF), le Collège de la COCOF a adopté ce jeudi 27 juin un arrêté accordant une subvention « de crise » de 160.000 € aux entreprises de travail adapté agréées (ETA) visant à favoriser des projets destinés à relancer leurs activités. Le Collège a également adopté un arrêté accordant 40 000 euros à la FEBRAP en vue de promouvoir le secteur des ETA.

Les entreprises de travail adapté subissent en effet durement la crise économique. Le chiffre d’affaires pour l’ensemble des entreprises de travail adapté a en effet diminué de 4,5 % en 2009 et encore de 3% en 2010. Par contre, en 2011, porté par le plan de relance accordé par le Collège pour un subventionnement de crise à hauteur de 400.000€ en faveur du secteur ETA, ce dernier a présenté un chiffre d’affaire en hausse de 5,43%. Cependant, plusieurs ETA continuent à perdre des marchés soit suite à des délocalisations en faveur de concurrents (parfois internationaux), soit suite à un déménagement de clients en dehors de la Région bruxelloise ou encore suite à une remise en concurrence de certains marchés qu’ils avaient depuis de nombreuses années.

Malgré des mesures prises dés 2009 pour palier à ces difficultés, la situation des entreprises de travail adapté reste très difficile. Elles ont ainsi de plus en plus de difficultés à trouver des travaux rentables à confier aux travailleurs les plus faibles. Elles doivent impérativement trouver de nouveaux créneaux et diversifier leurs activités pour survivre.

Le plan de relance 2011 a permis aux ETA des investissements variés : achat de véhicules automobiles pour le déplacement des travailleurs, achats de divers équipements industriels, développement d’un plan marketing, des formations professionnelles, la transformation d’un bâtiment pour une activité économique nouvelle,...

L’arrêté adopté ce jeudi a pour objet de continuer à soutenir les entreprises de travail adapté dans cette période de crise économique en favorisant des projets destinés à relancer leurs activités. Un montant total de 160.000 euros sera réparti entre les 13 ETA en fonction du nombre annuel moyen de travailleurs les plus faibles.

« Il était important de privilégier le soutien aux entreprises de travail adapté qui engagent le personnel le plus lourdement handicapé. Ce sont ces entreprises qui sont les plus touchées par la crise alors que leur rôle est absolument essentiel pour l’inclusion de la personne handicapé » a commenté Evelyne Huytebroeck.

40000 euros seront par ailleurs accordés à la Fédération bruxelloise des entreprises de travail adapté (FEBRAP) afin de favoriser des projets de promotion et de développement économiques destinés à relancer l’activité du secteur ETA. Dans ce but, le site Internet onsadapte.be a notamment été créé. Une campagne promotionnelle sera également lancée dans les mois à venir.

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao