Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
24 octobre 2013

Présentation du 1er baromètre "Jeunes et médias"

Avec le soutien du CSA, de ma collègue la Ministre de l’Audio-visuel, des Observatoires de l’Enfance, de la Jeunesse, de l’aide à la Jeunesse, et l’Observatoire des Politiques Culturelles, j’ai le plaisir de vous présenter la première édition du « Baromètre de l’image des jeunes dans les médias » !

Les représentations véhiculées dans notre société à propos de la jeunesse nous touchent tous. On peut tous être tantôt enthousiastes d’une jeunesse qui bouge, irrités par une jeunesse qui se montre critique, inquiets d’une jeunesse qui rame... Souvent, les réalités de vie des jeunes et les réactions de l’opinion publique sont empreintes de clichés. Ce baromètre s’adresse donc à tout un chacun. Cela dit, compte tenu du focus, il s’adresse en particulier au monde des Editeurs TV de la Fédération Wallonie-Bruxelles et au secteur Jeunesse. Et il vise à favoriser de la part de ces acteurs une plus grande conscience de l’image médiatique des enfants et des jeunes à laquelle ils contribuent aujourd’hui en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Je tiens à préciser que cette étude, qui dresse le portrait des jeunes de 3 à 30 ans tels qu’ils apparaissent à l’écran, a été réalisée durant pratiquement 1 an et est le fruit d’une belle collaboration.

A cet égard, ce Baromètre se veut complémentaire aux résultats du Baromètre diversité/égalité initié par ma collègue en charge des politiques audiovisuelles.

Ainsi, si le Baromètre diversité/égalité montrait déjà que les enfants et les adolescents sont peu nombreux dans les médias TV et n’y ont que très rarement accès à la parole, le « Baromètre de l’image des jeunes dans les médias » cherche à comprendre « COMMENT » la jeunesse est représentée à l’écran.

Les résultats de l’étude de ce baromètre montrent un déficit certain de représentation des jeunes à l’écran, que ce soit en termes d’identité sociale ou de participation (prise de parole, rôles médiatiques et sociaux).

S’ils ont leur place à la télévision, cette place est limitée, cadrée, voire stéréotypée, notamment pour ce qui concerne les adolescents (13-18 ans).

L’image globale renvoyée par les médias est celle (globalement) d’une jeunesse sans parole, passive et désinvestie dans les programmes tous publics. Tout le contraire, bien évidemment, des réalités que mes compétences de ministre de la jeunesse m’amènent à rencontrer.

Au-delà de ce constat, nous savons que des collaborations ont pu naître, sous cette législature, entre acteurs de jeunesse et acteurs des médias. Il ne fallait donc pas en rester à un constat pessimiste. J’ai donc demandé à ce que le baromètre soit accompagné d’un travail de recensement de ces collaborations. Un Guide de « bonnes pratiques » a donc vu le jour simultanément. Il vise à sensibiliser les acteurs sur les enjeux suivants :

- Décloisonner les relations jeunes et médias.
- Privilégier la discussion avec les éditeurs.
- Solliciter des jeunes de tous âges, toutes origines, sociales, culturelles, à s’exprimer sur les sujets de fond.

Chacun prendra bien entendu ses responsabilités. Pour ma part, je suis persuadée que les animateurs et travailleurs du secteur jeunesse pourront jouer un rôle d’intermédiaire d’observateur, de facilitateur, de médiateur, et donner aux jeunes l’occasion de tisser eux-mêmes la trame d’un discours médiatique « par et pour » les jeunes. Je ne doute pas non plus de la déontologie et du professionnalisme dont pourront faire preuve les acteurs des médias.

Ce baromètre est une première édition. Néanmoins, l’intérêt de ces données dépendra aussi de leur évolution dans le temps. Je souhaite donc nous donner rendez-vous dans un an ou deux pour prendre la mesure de cette évolution et de la diffusion des pratiques de partenariat présentées dans le Guide.

Documents à télécharger

PDF Baromètre Jeunes dans les médias 2013
Type : PDF | Taille : 1 Mo
Word Communiqué de presse Baromètre
Type : Word | Taille : 45.5 ko
© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao