Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
4 février 2014

Grèves dans les SAJ-SPJ : la Ministre Evelyne Huytebroeck a présenté ses propositions

Ce mardi 4 février 2014, la ministre de l’Aide à la jeunesse, Evelyne Huytebroeck, a rencontré les représentants syndicaux afin de leur communiquer les principaux engagements qu’elle met sur la table pour apaiser le climat dans les services de l’aide à la jeunesse (SAJ) et les services de protection judiciaire (SPJ) :

  • Amélioration des délais de remplacements des agents des SAJ-SPJ temporairement absents : la ministre a pu dégager un budget de 375.000 euros afin de procéder à l’engagement de 14 équivalents temps plein dès le 1er juin 2014. Ce jeudi, elle défendra la poursuite de cette mesure au-delà du 31 décembre 2014, auprès des membres du gouvernement.
  • Modalités de perquisitions dans les SAJ-SPJ : une rencontre s’est tenue avec des responsables du monde judiciaire afin de faire état des modalités de perquisitions dans ces services. De commun accord, il a été convenu qu’une évaluation de la circulaire relative à ce type de perquisitions démarrera donc dans les jours à venir afin de procéder à son amélioration.
  • Nombre de dossiers par délégué : La ministre a également poursuivi l’examen, dans chaque SAJ-SPJ, de la charge de travail des délégués, c’est-à-dire le nombre de dossiers suivis par chaque délégué. Un groupe de travail piloté par le Secrétaire général du Ministère de la Communauté française associant des représentants des autorités mandantes, les organisations syndicales et l’administration de l’aide à la jeunesse débutera rapidement ses travaux. Il a pour mission, d’ici le 15 mai 2014, d’établir les modalités de calcul, acceptées par toutes les parties, de la charge de travail des délégués et de formuler une proposition de l’application concrète d’une norme maximale de nombre de dossiers.

Pour Evelyne Huytebroeck : «  Au-delà d’une meilleure prise en compte et d’un meilleur financement d’un secteur prioritaire pour notre société comme celui de l’Aide à la Jeunesse, il était important d’apporter des réponses concrètes à effet immédiat en terme de renforcement des services. Les travailleurs de ce secteur s’investissent au quotidien pour apporter les meilleures solutions à des milliers de jeunes et d’enfants en danger, ma responsabilité est de les soutenir au maximum.  »

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao