Echos’J n°34 - Dans le rétro, Programmation, Améliorer les conditions de travail des délégués SAJ et SPJ, Années citoyennes, Circulaire SAMIO

Coup d’œil dans le rétro !

La législature 2009-2014 aura mis en évidence qu’il est possible d’avoir des réponses diversifiées et individualisées pour faire face aux problématiques complexes et variées des enfants en danger et des mineurs délinquants. Elle a également eu pour objectif de renforcer davantage encore la cohérence de l’ensemble du secteur, mais aussi d’établir les passerelles indispensables vers les autres politiques que sont notamment l’aide sociale, l’enseignement ou le secteur du handicap.

Pour parcourir ces 5 années d’action politique en Aide à la jeunesse, cliquez ici !

Assurer l’accès aux services de l’Aide à la jeunesse de manière équitable

Les principes de programmation visés à l’article 43bis du décret du 4 mars 1991 visent l’équité dans l’accès des jeunes aux services de l’aide à la jeunesse, quel que soit l’endroit où ils résident. Ces principes trouvent aujourd’hui leur concrétisation dans un arrêté approuvé par le gouvernement ce 6 février 2014.

En conséquence, lors de renforcements sectoriels futurs, la priorité sera donnée aux arrondissements les moins bien équipés.

Lire la suite...

Améliorer les conditions de travail des délégués des SAJ et SPJ

A la suite des mouvements de grève récents, sur proposition de la Ministre Huytebroeck, le gouvernement a approuvé la mise en œuvre de plusieurs mesures visant à améliorer les conditions de travail des délégués des SAJ et SPJ et dès lors la prise en charge des jeunes et des familles.

Lire la suite...

Les années citoyennes aujourd’hui pérennisées

Jugées pertinentes dans le cadre d’une recherche qualitative relative aux projets innovants en matière d’intervention auprès des enfants et des jeunes (RTA asbl - Novembre 2009), les années citoyennes s’inspirent des expériences de Solidarcité menées depuis plus de dix ans. Depuis 2011, sept projets d’années citoyennes (pilotés par des services AMO) se sont développés et bénéficient d’une subvention annuelle (Bruxelles, Hannut, Verviers, Liège, Ottignies, Braine-L’Alleud et Charleroi).

Un comité d’accompagnement a suivi ces projets pendants deux ans et a ensuite proposé qu’ils puissent être pérennisés. Ce comité a également formulé des recommandations quant au contenu des missions et aux modalités d’actions. Ces recommandations ont été incluses dans l’arrêté AMO. La modification de l’arrêté AMO est effective depuis janvier 2014 et assure à tous ces services un financement structurel et une sécurité juridique, puisque les années citoyennes seront incluses dans leur agrément.

La circulaire "SAMIO" entre en vigueur

Une circulaire ministérielle fixant les missions et les modalités de fonctionnement des "SAMIO" entre en vigueur. Cette circulaire, élaborée en étroite concertation avec l’ensemble des acteurs concernés (acteurs SAMIO, administration centrale, magistrats) fixe également la nature et les frais pouvant être exposés par les intervenants éducatifs des SAMIO en faveur de jeunes pris en charge, ainsi que les modalités de validation et de justification de ces dépenses.

La circulaire sera envoyée dans les jours à venir à l’ensemble des directeurs de l’aide à la jeunesse ainsi que, pour information, à l’ensemble des magistrats de la jeunesse.

Lire la suite...