CR@CS n°21 - "MJ Music", Projets jeunes, Jeunesse-école, Ecoles de devoirs

Jeunesse-Culture : Une convention "MJ Music" pour soutenir les dynamiques musicales en Centres de jeunes

Les Maisons de jeunes sont des lieux d’essai, de découverte et d’expérimentation. Elles sont garantes d’une diversité culturelle et artistique, à l’abri des contraintes de modes, goûts et tendances qu’imposent de plus en plus les logiques du marché. Parmi les axes de création qui se déploient en MJ, les pratiques musicales constituent, pour ces acteurs, un gage de visibilité non négligeable.

C’est pour cette raison que la Ministre de la Jeunesse a souhaité renforcer son soutien au projet MJ Music dans le cadre de la convention que la Commission Pluridisciplinaire et Intersectorielle de la Culture (COPIC) a signée avec la FMJ, promoteur du projet. A travers son action, le collectif MJ-Music assure l’animation d’un réseau d’infrastructures et d’activités musicales permettant à un nombre croissant de jeunes de s’exprimer et de se rencontrer. "MJ Music" est, à cet égard, une belle illustration de l’ouverture et du décloisonnement entre les secteurs – la jeunesse et la culture – et qui contribue, au passage, à l’émergence et au renforcement d’une image plus positive de la jeunesse.

Valoriser l’action citoyenne des jeunes : un volet audiovisuel aux projets jeunes

A travers la circulaire "Soutien aux projets jeunes", la Fédération Wallonie-Bruxelles offre aux jeunes les moyens financiers de réaliser des projets citoyens. Les actions mises en œuvre dans ce cadre font état d’une grande diversité et de pratiques socioculturelles qui restent trop souvent confidentielles ou difficilement compréhensibles pour des personnes extérieures au secteur jeunesse.

Afin de valoriser et visibiliser ces pratiques, la Ministre de la Jeunesse a confié à 3 asbl (ACMJ, CFA et For’j) la mission de réaliser, dans les 24 prochains mois, près de 20 projets audiovisuels qui mettent en valeur des projets subventionnés dans le cadre de cette circulaire "Soutien aux projets jeunes". Ces productions devront témoigner du processus d’éducation permanente et de citoyenneté participative de l’action menée dans le cadre desdits projets.

Intéressé ? Dès à présent, les associations ou groupes de jeunes porteurs de projets introduits dans le cadre de la circulaire "Soutien aux projets jeunes" peuvent, quel que soit le train de subventionnement, et s’ils le souhaitent, contacter l’une des 3 associations pour manifester leur intérêt à collaborer à cette démarche.

Jeunesse - école : une relation gagnante pour un enjeu commun !

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a posé, ce 20 mars 2014, une pierre angulaire au développement des partenariats entre les acteurs du monde de la jeunesse et du monde scolaire, en instituant une plateforme commune de collaborations entre les deux mondes de l’éducation. De quoi favoriser la mise à disposition d’infrastructures scolaires aux associations de jeunesse, mais pas seulement...

Lire la suite…

Coordinations régionales d’écoles de devoirs : adaptation de l’arrêté

Le soutien à la scolarité et l’animation des enfants et adolescents durant leur temps libre sont deux enjeux importants que peuvent rencontrer quotidiennement les acteurs du secteur des Ecoles de devoirs. Assurer les meilleures conditions possibles de soutien au travail de ces acteurs est essentiel.

Le gouvernement a approuvé, ce 20 mars 2014, la modification de l’arrêté déterminant les modalités de reconnaissance et de subventionnement des Coordinations régionales d’écoles de devoirs et de la Fédération communautaire des écoles de devoirs.

Il convient de souligner que les modifications apportées à l’arrêté répondent à une demande du secteur, mais également d’un souci d’harmonisation des procédures en vigueur dans le secteur jeunesse puisqu’elles se rapprochent des délais et procédures appliquées en Organisations de jeunesse et en Centres de jeunes en matière de liquidation et de justification des subventions.

Pour l’exercice 2015, les Coordinations et la fédération des Ecoles de devoirs pourront ainsi bénéficier, avant le 31 mars 2015, de la liquidation de la 1ère tranche à hauteur de 85% de la subvention forfaitaire annuelle et justifier désormais la subvention par le dépôt, pour le 1er juin 2015 au plus tard (au lieu du 31 mars), du rapport d’activités et des comptes annuels approuvés par l’assemblée générale et relatifs à l’année civile précédente.

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.