Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
8 octobre 2009

Projet pour la jeunesse

L’action politique envers les jeunes se doit d’être ambitieuse car elle doit pouvoir assurer une vision et des réponses cohérentes face aux défis et aux besoins que rencontrent tous les jeunes aujourd’hui, qu’ils soient adolescents ou jeunes adultes. Les jeunes sont un atout pour nos sociétés en crise.

L’enjeu fondamental pour les jeunes aujourd’hui, c’est s’émanciper et trouver sa place dans la société via un enseignement de qualité, une formation solide, un emploi qui offre des perspectives, un accès aisé à la culture, etc. Mais c’est aussi avoir son mot à dire et pouvoir agir, certainement sur les sujets liés à la jeunesse, mais également sur d’autres thèmes qui peuvent ou doivent interpeller les jeunes. La construction d’une société démocratique et citoyenne est une dynamique permanente qui ne peut se réaliser que si le plus grand nombre y adhère et y participe.

Être jeune, c’est donc expérimenter, entreprendre, créer, apprendre. Collectivement et individuellement. C’est participer pleinement à la démocratie.

De nombreuses associations de jeunesse offrent les outils qui permettent justement aux jeunes de s’émanciper. Il est important que ces associations soient soutenues en fonction du rôle qu’elles exercent tant pour les jeunes que pour la société. Il faut aussi permettre l’éclosion de nouvelles logiques associatives et thématiques.

Et puis parfois, certains jeunes se retrouvent dans des situations plus difficiles parce que, par exemple, leur milieu social ou familial est en difficulté. Là aussi, les pouvoirs publics ont un rôle majeur à jouer pour soutenir et donner un accès égal à celles et ceux qui se retrouvent le plus loin des conditions du bien-être personnel et sociétal.

A cet effet, les politiques qui concernent les jeunes sont trop souvent cloisonnées. Il y a donc un réel effort politique et social à entreprendre pour que les différents leviers qui permettent de faire de la jeunesse une priorité soient coordonnés et en alliance plutôt qu’en concurrence. Une approche globale est en effet nécessaire, pour permettre à chaque jeune d’être soutenu face aux défis (ou les difficultés) qu’il rencontre dans des domaines aussi divers que la scolarité ou la formation, la santé ou l’insertion sociale. La transversalité et la coordination des politiques qui concernent les jeunes doit être une priorité des prochains gouvernements, à tous les niveaux de pouvoir.

© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao