Description de l'animation de ce site Aller au menu Aller aux thèmes Aller au texte
19 octobre 2010

Mieux faire connaître les services d’aide aux détenus

L’actualité revient régulièrement sur la situation des prisons en Belgique. Mais que connait-on de la prison ? Les échos dans la presse des grèves, d’évasions spectaculaires de détenus, de faits divers dramatiques,… ? Or, un travail de l’ombre fondamental est mené par les services d’aide aux détenus. Le but est de tenter de parvenir à une réinsertion sociale réussie de ces détenus et d’éviter de nouvelles récidives et, par là même, de nouvelles victimes.

A Bruxelles, dans les prisons de Saint-Gilles et Forest/Berkendael, huit services d’aide aux justiciables apportent un accompagnement social et psychologique aux détenus et à leurs proches, dans des conditions souvent difficiles.

JPEG - 39.2 ko
I.Etienne (services aide justiciables COCOM), la Ministre Huytebroeck, le Ministre De Clerck, la Ministre Grouwels et C.D’hont, directrice de la prison de Forest



A l’occasion de la parution de la brochure "Les services d’aide externes : la prison s’en sortir !", les services bruxellois d’aide aux justiciables, Evelyne Huytebroeck, la Ministre bruxelloise de l’Aide aux détenus (COCOM), sa collègue bi-communautaire et le Ministre de la Justice, Stefaan De Clerck ont invité la presse à la prison de Forest ce 19 octobre 2010.









Cette conférence de presse était l’occasion de valoriser le travail essentiel mené par les services d’aide aux détenus : accompagnement psycho-social, accompagnement au niveau de la toxicomanie, formation pour les analphabètes, apprentissage des langues, formation certifiante, soutien au maintien et au développement des liens familiaux. Sans oublier un aspect fondamental : une réflexion et un travail par rapport à l’acte commis et à la victime.

La Ministre Huytebroeck a rappelé cette nécessité : la prison doit devenir le lieu où sont réunies les conditions pour donner aux détenus la possibilité d’une réinsertion réussie au moment de leur sortie.

L’enjeu des autorités tant fédérale que fédérées est donc de permettre que ces conditions menant à une réinsertion réussie soient réunies au sein de la prison.

Au niveau fédéral, des locaux adéquats et la reconnaissance à part entière du travail des services d’aide extérieurs à la prison sont la base élémentaire permettant de développer l’accompagnement aux détenus. Actuellement, le fonctionnement et les bâtiments des prisons ne garantissent pas cette base nécessaire.

Cependant, les contacts pris depuis un an avec le Ministre de la Justice et avec son administration font espérer que, dans l’avenir, cette base pourra être construite ensemble, dans le cadre d’un accord de coopération.

Evelyne Huytebroeck a donc relayé ce plaidoyer des services d’aide aux détenus : faire en sorte que les prisons ne soient plus seulement des lieux d’emprisonnement où le temps s’arrête, des lieux dans lesquels les détenus sont trop souvent infantilisés ou déresponsabilisés et peu à peu coupés de toutes les réalités du monde extérieur.

La Ministre bruxelloise de l’Aide aux détenus plaide pour que les prisons deviennent des lieux où le temps peut être mis à profit pour réfléchir, se former, apprendre un métier mais aussi pour conscientiser les auteurs de faits délictueux aux souffrances causées tel ou tel passage à l’acte et bien sûr pour se construire ou se reconstruire et prendre un nouveau départ !

Pour en savoir plus, parcourez le discours de la Ministre et le dossier de presse en annexe.

Documents à télécharger

PDF Discours Evelyne Huytebroeck
Type : PDF | Taille : 117.6 ko
PDF Dossier presse Services aide justiciables COCOM
Type : PDF | Taille : 233.7 ko
© E.Huytebroeck 2009 || contenu géré avec SPIP | graphisme Quentin Dal | animation L'Enclume | un site Vivao