CR@CS n°5 - « Histoires croisées », Etude IRFAM, CIM Jeunesse, Rappel : appel à projets Info Jeunesse

« Histoires croisées » : un appel à projets pour renforcer l’image positive des jeunes

En 2010, un appel à projet novateur avait été initié pour favoriser les collaborations entre organisations de jeunesse, centres de jeunes, mouvements de jeunesse et les services agréés de l’Aide à la Jeunesse. Ces actions sont essentielles pour travailler le lien social et répondre aux multiples attentes des jeunes, particulièrement pour favoriser une image plus positive de la jeunesse que celle trop souvent véhiculée dans les médias.

L’appel à projets « Histoires croisées entre Jeunesse et Aide à la jeunesse » est reconduit en 2011 et continuera de soutenir des actions menées conjointement par les structures agréées en Aide à la Jeunesse et les associations agréées en Jeunesse. Les projets devront aboutir à une production concrète qui pourra faire l’objet d’une manifestation publique afin de valoriser les histoires croisées entre Jeunesse et Aide à la Jeunesse vers le grand public.

Plus d’infos ? Cliquez ici !

Favoriser les collaborations « Aide à la jeunesse - Jeunesse »

Voici quelques mois, nous recevions le rapport final d’une recherche-action pilotée par l’IRFAM portant sur les collaborations entre les Maisons de jeunes et les services d’Aide en Milieu Ouvert (AMO). Une série de recommandations ont été proposées en conclusion de ce rapport en vue de renforcer les collaborations entre ces deux secteurs, et plus largement entre le secteur de la Jeunesse et de l’Aide à la jeunesse.

Parmi celles-ci, on épinglera : le renforcement institutionnel des liens entre la Jeunesse et l’Aide à la jeunesse (notamment via les Conseils d’Arrondissements et via les administrations), l’élaboration de formations conjointes pour les professionnels des secteurs, le soutien financier à des initiatives de collaboration avec les jeunes eux-mêmes, etc. Ainsi, par exemple, l’accompagnement méthodologique mis en place cette année pour l’appel à projets « Histoires croisées » (voir ci-dessus) s’inscrit dans le cadre de ces recommandations.

Afin de donner suite à cette recherche, nous soutiendrons, dès cet automne, une présentation décentralisée des conclusions de l’étude auprès des acteurs de terrain. Les membres du Comité d’accompagnement de la recherche seront également réunis à la rentrée pour examiner les priorités à donner aux recommandations retenues a priori par le cabinet.

Vous trouverez le rapport final réalisé par l’IRFAM ici.

Plan jeunesse : coup d’envoi de la Conférence Interministérielle

Ce jeudi 7 juillet 2011, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Gouvernement Wallon et le Collège de la COCOF ont approuvé l’installation de la Conférence interministérielle Jeunesse (CIM) composée de leurs Ministres respectifs.

Cette décision donne un coup d’envoi significatif à une dynamique politique nouvelle pour les jeunes francophones du pays : celle de penser la jeunesse de manière transversale, articulée et résolument positive. Cette réalité novatrice en Fédération Wallonie-Bruxelles a mis du temps pour arriver à maturation, mais elle est fin prête et la CIM Jeunesse se réunira d’ici les congés parlementaires pour ses premiers travaux. Deux défis sont d’ores et déjà retenus : l’amélioration des conditions de vie des jeunes et le renforcement de leur participation aux décisions qui les concernent dans notre société.

La réalisation de ces deux défis se déclinera, pour chacun des objectifs politiques généraux retenus pour le Plan jeunesse, au travers de mesures qui renforceront les articulations entre les compétences des membres de la CIM. Ces objectifs, fruit de la concertation avec les secteurs de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse, structurent la construction de ce Plan.

Le Plan Jeunesse se basera, en toute logique, sur des propositions de mesures qui découleront de l’analyse de différentes réalités des jeunes au départ de compréhensions sectorielles complémentaires. C’est dans ce sens que seront mis en place, pour chacun des objectifs, des groupes de travail thématiques ainsi qu’un Comité de pilotage, chargé de la coordination d’ensemble.

Les acteurs de terrain et autres experts auront dès lors l’opportunité de mettre en avant des réflexions sur les sujets traités et, notamment, sur des alternatives aux mesures « anti-jeunes », fondées sur des expériences de dialogue et une approche résolument positive et constructive de la jeunesse.

Rappel : Appel à projets Info jeunesse

Début juin, une nouvelle édition de l’appel à projets pour la production d’information à destination des jeunes était lancée. Il est encore temps d’y répondre !

Pour rappel, cet appel à projet poursuit deux objectifs :
- Développer la coopération des centres d’information avec d’autres acteurs et d’autres réseaux que les opérateurs du secteur Jeunesse.
- Exploiter au mieux les nouvelles technologies de la communication pour mieux informer les jeunes.

Pour bénéficier d’une subvention, les promoteurs doivent introduire un dossier sous format électronique auprès du Service de la Jeunesse pour le 30 septembre 2011 au plus tard.

Pour en savoir plus sur les conditions d’éligibilité et bénéficier d’une subvention, n’hésitez pas à parcourir les documents utiles en cliquant ici.

Conformément à la loi, vous détenez sans restriction le droit de demander la modification ou la suppression de vos données personnelles en utilisant le lien d'abonnement / désabonnement ci-dessus ou en vous adressant par courrier au cabinet de la Ministre Evelyne Huytebroeck, rue du Marais 49-53, 1000 Bruxelles.